L’entraînement des consultants, des coachs et des managers nécessite une méthodologie organisée et progressive. L’art du consulting et du management va bien au-delà de la boîte à outils et les étapes instrumentales doivent être acquises, intégrées puis dépassées : la théorie concerne une étape. L’acquisition de techniques pratiques en est une autre. Il est essentiel d’affiner sa capacité d’observer et intégrer dans un cadre théorique les modèles permettant d’organiser ses observations et d’élaborer un plan d’intervention et d’options.

Tout le dispositif déployé dans le système client-consultant est matériau de supervision : de la façon dont s’est fait la prise de contact avec le client avant le démarrage, le prix fixé, le déploiement spatio-temporel, la qualité de la relation, la problématique, la pertinence des contrats, le choix des interventions, l’avancement ou les résistances, les questionnements du coach et les problèmes rencontrés, jusqu’à la clôture du travail. Les clients ou l’équipe cliente sont en réalité accompagnés par plusieurs personnes : il y a un « ange gardien » dans le système {client + consultant-coach + superviseur}.

Pour le coach débutant : avoir activé un lieu de supervision permet de :

  • préparer solidement le cadre pour le premier client à venir
  • d’accompagner ses clients avec une grande sécurité.

Pour le coach confirmé, la supervision apporte :

  •  d’être soutenu dans son « prince »
  •  de valider l’analyse de la situation sur les plans techniques, méthodologiques, transférentiels et scénariques,
  •  d’avoir un éclairage de ses « angles morts » personnels et une supervision des diagnostics, des plans d’intervention et des contrats • de recevoir des compléments didactiques et des révisions de concepts

Il est très souvent utile de prendre une séance de supervision avant même d’avoir rencontré le client.

Se faire rappeler par un consultant.

Top